BUG de Paris

Le premier Blender User Group parisien

Compte-rendu de la Rencontre du Samedi 4 Novembre 2017

Accueil Forums Les rencontres Compte-rendu de la Rencontre du Samedi 4 Novembre 2017

Mots-clés : 

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par edddy edddy, il y a 11 mois et 1 semaine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Articles
  • #862
    edddy
    edddy
    Modérateur

    Démo : court métrage en temps réel

    Cookie Demoparty

    dans le navigateur : Web GL – temps réel

    Léon Denise : outils du jeu vidéo(temps réel) pour d’autres choses

    Jonathan Giroux – artiste programmeur (+ technique) – programmation addon Blender pour cette démo. Travaille dans le jeu vidéo, intéressé par alternive controllers : le jeu s’efface pour l’interaction entre les personnes.

    Demoscene : né ds les années 70-80 avec les 1ers ordis persos et les 1ers cracks de jeux (ex: keygen, cracktro).

    Groupe de crackers : « guerre ». Boxs téléphonique (BBS) pour se connecter à internet.

    ex : amiga cracktro marathon : on met son nom, des anims sur le jeu cracké.

    animations temps réels, souvent contrainte de place. Dualité entre art et technique. Pour les anciennes machines, aller aux bout des limites, même pas prévues par les concepteurs.

    (Florent Flament : Démo sur 4Ko)

    Cookieinvitro (d’autres gens sont invités à la démoparty)

    Blender -> pour l’animation, timeline, etc… Web GL avec code à côté. Dans Blender, scène 3D.

    Local server pour la prod.

    effets sons, etc connexion timeline de Blender avec celle de webGL (https://developer.mozilla.org/fr/Apprendre/WebGL), avec des websockets.

    Jonathan a déjà présenté cet addon : Voir sr github de Jonathan Giroux .

    blender-html5-animation : exporte en javascript ou json –
    websocket-server-for-blender

    Récupération et travail en javascript.

    particules avec le Vertex shader pour animer avec du code.

    injection de maths car on a accès à la position des points, la couleur (grain rajouté)

    Montrent le code.

    le websocket (en python) : frames websocket = messages réseaux de Blender à la page web, qui reçoit le temps et met à jour sa timeline.

    l’addon donne un message sur la version, donne les datas : objets, dont la camera, indique sa location et sa rotation (rotation mode) et les meshs.

    Pour nous, il suffit d’installer l’addon !

    Pour l’exemple en démo, on avait juste besoin du temps.

    Sur github, voir :
    leon196
    coockieinvitro2017

    installer d’abord blender-html5-animation sur le github de jonathan puis librairie ws4py (web-socket-for-python) puisCookieInVitro sur le git hub de leon196

    installer node.js (voir l’installation des dépendances avec npm et jspm) et utiliser le serveur intégré

    BlenderGameEngine pas trop développé, la connexion avec WebGL serait bien, et ils aimeraient d’autres programmeurs pour développer l’addon

    Création de tip helper (?)

    helper cercles pour changer la position dans l’espace.
    Sorte de sliders pour afficher les choses.

    On peut jouer la démo à l’envers. Dans webGL, on n’a pas possibilité de voir la scène comme ça.

    Calage sur la musique pas parfait, mais on peut changer ça facilement avec Blender.

    Particules feu : particules GPU, vivent leur vie toutes seules…

    blendHeat pet blendBurnOut permettent de changer des choses dans le feu.

    les shaders webGL classiques fonctionnent ici. On peut manipuler des positions et les couleurs

    un participant parle de blendForweb (?) qui peut shader des meshs entiers.

    Ici, le moteur en javascript utilise les données de Blender (courbes d’animation)

    L’arbre est fait avec l’addon Sapling, mais Léon écrit son propre code pour faire ses effets. voir Démotool

    Léon montre ses « jeux mathématiques » sur ses fichiers github (.vert et .frag)

    apprendre à vivre dans le mystère, avec des outils abstraits qu’on utilise sans se soucier de comprendre tout.

    « attribute » fait le lien entre la partie contrôle (votre programme) et le shader.

    On n’utilise pas les shaders de Blender. Les programmeurs vont + vite en codant avec du texte. Les shaders webGL fonctionnent sur téléphone, contrairement à openGL.

    Démo 2016 de Léon, avec greetings à la fin, tradition dans ce milieu.

    Curvemodifier de Blender :

    La carte graphique est un coprocesseur mathématique pour décharger le processeur principale, et va afficher à l’écran.

    Un participant pense à utiliser la position du téléphone et du curseur, mais ça, ça dépend du programme qu’il veut faire.

    Bases en python pourraient suffire pour faire des addons. Voir pas à pas sur internet. API python pas très bien documentée. Clic droit sur … pour ouvrir la page de l’API

    Autre démo javascript (voir sur Youtube) : sites Pouet.net et Demozoo.

    voir alltime pop sur Pouet.net

    Leaf demo engine : design dans Blender puis export -> executable – remi Papille

    démo 4k : expérimental, contrainte type Oulipo, poétique…

    en live, essai de synchronisation du son avec la démo cookie. D’un côté localhost dans le navigateur, et Blender ouvert à côté. Re pérage de l’éclair. blendFlash : repérer l’arrivée de l’éclair. Inversement de couleur nommé blendLight. On change les clés d’animation dans Blender.

    des helpers permettent d’afficher la pluie et tout. CTRL+S permet de voir ce que ça donne directement.

    on met les blendSmoke après avoir changé le moment d’apparition du feu. Très rapide. Sauvegarde obligatoire avec le plugin HTML5…

    installer node js et récupérer le repo pour participer et utiliser.

    Pour la base, commencer par Three.js (avec canvas)


    Laurence Veron-Dor

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.



Comments are closed.